Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment renégocier et réduire le coût d’un crédit en cas de difficultés de remboursement ? - Page 2

Article mis à jour le 25/05/2012
Banque-finance

En fonction de vos besoins et de votre situation, vous pouvez attaquer les négociations sur plusieurs angles :

Renégociation d’un crédit : faire baisser le taux d’intérêt

La première idée qui vient en tête en vue de renégocier un crédit est de tenter d’en faire diminuer le taux d’intérêt. C’est une réflexion assez courante : en observant l’évolution des marchés financiers, il peut vous arriver de constater que les taux d’intérêt actuels sont inférieurs à celui de votre emprunt. On a alors envie de réactualiser le taux de son prêt.

Malheureusement, le contrat de crédit que vous avez souscrit ne peut être modifié qu’avec l’accord des deux parties : votre banque et vous. Si vous avez des difficultés financières, votre prêteur hésitera sans doute à faire un geste dans ce sens.

En effet, usuellement, plus le crédit semble risqué au banquier, plus le taux d’intérêt sera élevé. Si vous êtes dans ce cas, il vous faudra mettre en avant d’une part vos garanties (cautions, biens personnels…) et d’autre part, votre bonne gestion financière par le passé (pas de découverts, bonnes relations avec votre banquier…) (voir modèle de lettre de demande de renégociation du taux d’intérêt d’un crédit en cliquant sur le lien).

Renégociation d’un crédit : réduire la durée du crédit

L’intérêt est là de réduire le coût total du crédit. En effet, raccourcir la durée de l’emprunt réduira le montant total des intérêts générés. Cette possibilité est parfois prévue dans le contrat. Dans ce cas, votre banque ne pourra pas s’y opposer. La contrepartie à la réduction de la durée du prêt est l’augmentation du montant des mensualités. Il faut donc être bien certain de pouvoir assumer cette contrainte et si vous avez déjà des difficultés à payer vos mensualités, cette solution ne sera sans doute pas pour vous.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)