Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FICP : quelles sont les conséquences du fichage et comment se désinscrire du fichier ?

Article mis à jour le 20/02/2013
Banque-finance

Le FICP est le fichier national des incidents de remboursements de crédits aux particuliers. C’est l’un des trois grands fichiers d’incidents bancaires (avec le fichier des chèques volés et le fichier des incidents de paiement) que gère la Banque de France.  

Sont inscrits au FICP les particuliers qui ont eu des incidents de paiements sur le remboursement de tout type de crédit non professionnel : crédit revolving, prêt immobilier, crédit à la consommation, découverts… Concrètement, on peut être fiché au FICP dans plusieurs cas :

  • deux mensualités de crédit impayées
  • une échéance de remboursement impayée de plus de 60 jours
  • découvert sur le compte-courant supérieur à 500 € et de plus de 60 jours
  • mise en demeure de payer l’intégralité du crédit
  • poursuite en justice pour défaut de paiement
  • dépôt d’un dossier de surendettement

A l’exception du dépôt de dossier de surendettement, c’est la banque ou l’organisme de crédit qui fait la demande d’inscription au FICP lorsqu’elle constate l’un de ces incidents de remboursement. 

Etre fiché au FICP, ce n’est pas être interdit bancaire : l’interdiction bancaire est associée au fichier central des chèques (FCC) et aux incidents de paiement.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2.3 (9 votes)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2.3 (9 votes)