Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Assurances

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 02/05/2015
Non résolu

Comme le marché du travail ne voulait pas d'un séniors, j'ai voulu créer mon propre emploi en m'installant en auto-entrepreneur en septembre 2011.

Pour exercer ma profession, j'ai financé par le Crédit Lyonnais l'achat d'un fourgon, le matériel de plomberie et le stock à la succession d'un artisan qui s'était suicidé.

Courant octobre 2011, après avoir obtenu mon financement et assuré le fourgon, je décide d'aller chercher mon matériel et c'est en profitant de mon arrêt pour déjeuner que l'on m'a volé mon fourgon avec tout le contenu (beaucoup de cuivre sur la galerie)

La MAFF (je l'aurais un jour, mais je ne pensais pas l'avoir dans le c..) ne veut pas me rembourser le sinistre pour cause que j'ai laissé le double des clés à l'intérieur du véhicule que je venais d'acheter le matin même.

Sans matériel impossible de démarrer mon activité, j'ai été contraint d'arrêter mon activité que je n'ai même pas commencée (pas d'actif) en déclarant ma cessation de paiement au tribunal de commerce en janvier 2012.

En juillet 2013, le tribunal de commerce me donne raison et condamne la MAFF a provisionner le compte du mandataire liquidateur (j'écrirais un livre sur cette belle profession) mais celle-ci fait appel de la décision.

La cour d'appel doit ce prononcer ce mois ci, dans le cas d'une décision défavorable, comme je n'ai pas les moyens de me pourvoir en cassation (trop cher) ce sera la vente de la maison familiale.

Pensez-vous que l'on puisse me faire vendre ma maison qui est estimée 5 fois plus cher que ma dette et de me jeter à 54 ans à la rue, toujours sans emploi et donc sans possibilité de recevoir mes enfants (10 et 15 ans) ?

Existe-il d'autres voies de recours ? 

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
offline
Inscription: 02/05/2015

Allo, il y a quelqu'un ?