Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Immobilier

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 08/04/2014
Non résolu

Bonjour à tous,

Voila ma situation,

Je loue un appartement depuis 2 ans maintenant. Je m'entend très bien avec le propriétaire. Nous avons convenu ensemble ( sans déclaration écrite ), de refaire la salle de bain car assez vétuste en remplaçant la baignoire par une douche entre autre.

Je suis censé faire les travaux moi même et mon propriétaire achètent le matériel et devait passer régulièrement pour m'assister et m'aider ( il est artisan du batiment ).

Soucis, les travaux ont commencés le 17/02/2014 et nous sommes aujourd'hui 9/04/2014. Mon propriétaire vient sur le chantier assez rarement, et m'envoie balader quand je le lui demande. J'ai du avançer la plupart des achats de matériaux. De plus, à mon entré dans le logement, nous n'avons pas fais d'état des lieux, il m'a dit que ce n'était pas grave et je me rend compte que ce fut une erreur.

Aujourd'hui et depuis le début du chantier, je n'ai pas d'eau courante, pas d'eau chaude et pas de douche.

 

Je ne sais pas comment m'y prendre pour que ca avance, alors que j'y met du mien et que je fais tout mon possible.

Merci à ceux qui liront et qui m'apporteront leur avis.

 

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
offline
Inscription: 29/12/2013

Bonjour Frédéric,

 

Vous vous êtes placé vous même volontairement dans la situation pour le moins épineuse, que vous décrivez dans votre post,

 

En effet, qu'en entrant dans le logement, vous ne fassiez aucun état des lieux est une chose, qu'aucune convention s'agissant de définir les rôles des parties dans l'embellissement de la salle de bain soit écrite et signée est une autre chose mais qu'au surplus vous avancez les fonds nécessaires aux travaux les poursuivant seul alors qu'oralement il avait été convenu que ce serait au bailleur de régler ces achats et qu'il devait vous instruire et vous aider dans cette réalisation au point de vous priver d'alimentation d'eau est, un signe de bonté que je me permets de qualifier de faiblesse à l'endroit de votre bailleur qui en profite gravement d'autant il vous faut le savoir, vous serez tenu comme responsable en cas de malfaçons d'un aménagement qui constitue une transformation de la chose louée,

 

Alors quoi faire ? Simplement dire ASSEZ ! Comment ?

 

En adressant une LRAR (gardez copie) à votre propriétaire lui rappelant dans ces écrits ce qui a été convenu entre-vous et qu'il n'a pas tenu, qu'ainsi vous êtes privé d' une alimentation d'eau froide et chaude ce qui constitue un préjudice important s'agissant d'une privation de la jouissance paisible de la chose louée visée à l'alinéa b) de l'article 6 de la Loi no 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs , que vous entendez in fine, chiffrer ce préjudice d'un montant que vous aurez l'occasion de lui présenter et sauf à lui de réparer maintenant cet état de FAIT en vous remboursant vos premiers achats, en achetant le matériel nécessaire aux travaux et en vous aidant efficacement jusqu'à sa parfaite réalisation, vous soumettrez ce dossier à une association de défense de consommateurs pour un suivi judiciaire à son encontre,

 

Bonne chance et courage !

 

Cordialement,