Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Justice

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 28/02/2017
Non résolu

Les soutiens de François Fillon sur Twitter viennent de lancer une nouvelle offensive sur Twitter. Leur trouvaille : des accusations d’emplois fictifs à l'encontre de François Bayrou, le nouvel allié d’Emmanuel Macron, cible désignée des fillonistes. Dans son livre «Les mains propres», paru en 2014, l’ancienne ministre centriste de l’Environnement Corinne Lepage dénonçait le recours à de «nombreux "emplois fictifs" pour assurer le secrétariat des uns ou des autres, grâce à des personnes payées par des entreprises publiques ou privées "amies". [...] C’est ainsi que des assistants parlementaires servent en réalité le parti politique, et non le parlementaire...»

A lire :Comment les fillonistes ont organisé la contre-attaque sur Twitter

«Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien. J’ai refusé en indiquant que cela me paraissait d’une part contraire aux règles européennes, et d’autre part illégal. Le MoDem n’a pas osé insisté mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence», raconte Corinne Lepage, désormais soutien d’Emmanuel Macron.

"Faux, faux, faux et archi-faux" selon l'eurodéputée Marielle de Sarnez

Parmi les «collègues» visés, l’ex-députée européenne accuse Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou et vice-présidente du MoDem. «Durant cinq ans, écrit-elle, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européen.» Interrogée par Paris Match, l'eurodéputée a réitéré son démenti de 2014. «C'est faux, faux, faux et archi-faux, a-t-elle martelé. La secrétaire de François Bayrou a toujours été payée par le Mouvement Démocrate.»

A lire : Corinne Lepage claque la porte du MoDem

Dans les lignes suivantes, le Front national n'était pas épargné non plus, Corinne Lepage affirmant même qu'il s'était «fait une spécialité» de ce genre de pratiques. Le parti fait aujourd'hui l'objet d'une enquête judiciaire. Il est accusé d'avoir mis en place un système pour que le Parlement européen prenne en charge, via des contrats d'assistants parlementaires, des salaires de cadres ou d'employés du parti en France.

A lire : Marine Le Pen refuse de répondre à une convocation de la police

Contactée ce mardi par Paris Match, Corinne Lepage n'a pas souhaité revenir sur cette affaire.

François Bayrou nie, les fillonistes appellent le PNF à se saisir de l’affaire

Avec délectation, les partisans de François Fillon ont apostrophé François Bayrou sur Twitter avec un extrait du livre et les hashtags #Imposture et #CentreFictif. Le candidat du MoDem a immédiatement nié.

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
 Suivre
 Avec Fillon 2017 @AllezFillon
Bonjour Mr. @bayrou, vous qui êtes si prompt à donner des leçons, qu'avez vous à répondre ? #Imposture #CentreFictif
21:51 - 27 Févr 2017
  405 405 Retweets 219 219 j'aime
Criant toujours au complot juridico-médiatique, les fillonistes ont lancé sur Change.org une pétition pour que le parquet national financier se saisisse de «l’affaire Bayrou».

«La rapidité avec laquelle le parquet national financier s’est auto-saisi de la prétendue affaire Fillon bien qu’il soit incompétent en raison de la séparation des pouvoirs a surpris tout le monde, persifle la créatrice de la pétition, Marine Dauvret. [...] Cette précipitation jette le discrédit sur cette institution judiciaire et laisse penser à une instrumentalisation par le pouvoir en place afin d’imposer le candidat d’une élite financière.»

Plus loin, elle écrit : «Quelques jours après la conférence de presse moralisatrice de François Bayrou au cours de laquelle il a annoncé son soutien à Emmanuel Macron, des propos de Corinne Lepage, membre fondateur du MoDem, député européen et soutien d’Emmanuel Macron, refont surface, faisant voler en éclats les tartuferies (sic) de ce dernier.» Une manière de détourner l'attention des ennuis du candidat Fillon, malmené par le «PenelopeGate».

A lire : François Bayrou booste la candidature d'Emmanuel Macron

SOURCE : http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Quand-Corinne-Lepage-denoncait-des-emplois-fictifs-au-MoDem-1199927

Votre notation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)

RépondrePoser une question
Liens sponsorisés