Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Professions-métiers

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 01/04/2014
Non résolu

Bonjour,
Nous venons "d'hériter" d'une dette successorale, 3 ans après de décès de mon beau père.
Explication:
En mars 2000, suite à de nombreux crédits contractés par mes beaux parents, leur banque a effectué un rachat de leur crédit pour un capital d'environ 21 000 euros à 10,37% d'intérêts, ce qui portait la totalité du crédit à environ 26 000 euros. Suite à une décision judiciaire du TGI de septembre 2003, ils ont été condamnés solidairement à rembourser leur dette, avec une personne de plus qui s'était portée caution solidaire de son gré. Mes beaux parents se sont séparés en juillet 2000, puis ont divorcé en 2004. Mon beau père a versé 150 euros pendant 2 ans et demi. La personne s'étant portée caution solidaire a versé 50 euros par an pendant 10 ans et continue d'honorer ces paiements. Ma belle mère n'a jamais rien versé.
Il y a 2 semaines, un huissier est venu nous livrer un titre éxécutoire en sollicitant mon mari en sa qualité d'héritier d'un des débiteur, à savoir son père. Aujourd'hui la dette est passée à 35 000 euros...
Mon mari étant le plus solvable de la succession ( 2 frères ne travaillant pas), l'huissier nous met une pression pour que nous honorions la dette en totalité. Nous sommes en accession à la propriété depuis 6 ans, avons 3 enfants et je ne travaille pas.
Tout d'abord, selon vous, y'a t-il possibilité de se retourner contre le notaire? Il n'a pas cherché au moment du décès si mon beau père avait des dettes.
Ensuite, y'a t-il possibilité de se retourner contre l'huissier? Du vivant de mon beau père, à partir de 2007, il n'a pas été relancé, ni saisi pour payer sa dette. Ma belle mère n'a jamais été inquiétée pendant plus de 10 ans. Mes beaux parents travaillaient tous les 2... Quand j'y suis allé la semaine dernière, l'huissier ne savait même pas quel était l'établissement bancaire de ma belle mère, c'est moi qui lui ai dit. Il a eu 10 ans pour faire des recherches!J'ai le sentiment que l'huissier s'est désintéréssé du recouvrement jusqu'à aujourd'hui, et que maintenant il passe la vitesse supérieure. Il n'ont pas de délai d'intervention, un devoir de véritables recherches concernants les débiteurs/ emprunteurs?
Enfin, nous avons la piste de l'assurance qui est généralement souscrite lors d'un prêt, surtout aussi conséquent. Ma belle mère ne retrouve pas les documents. Si assurance décès il y a eu pour ce prêt, pourrait elle encore intervenir, tout au moins sur le montant restant du à la date du décès?
Nous avons rdv jeudi avec une association de conseil, mais je souhaiterais avoir quelques avis svp. Je ne dors plus...
Je vous remercie par avance
Cordialement, Béatrice

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question