Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Travail

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 03/09/2018
Non résolu

Bonjour
Je voudrais avoir votre aide et vos retours sur ma nouvelle situation professionnelle où je devrais prochainement être déclaré en invalidité sur préconisations de mon médecin traitant (catégorie 2). Je suis reconnu en maladie longue durée depuis mars 2018, travailleur handicapé et bénéficie d’une rente AT depuis 2014. J’ai la cinquantaine et mon parcours pro a connu pas mal de périodes d’AM et d’AT liées aux difficultés de mon emploi (travailleur social). Mais la de façon objective je n’en peux plus
Après le choc de la nouvelle, j’avais en tant que papa solo de trois enfants des interrogations d’ordre administratives et financières, cette invalidité devrait être effective en octobre prochain
J’ai bien compris le système de principe de calcul des 50 % sur 10 meilleures années d’activités salariées. Mon employeur dispose d’une prévoyance CHORUM qui devrait intervenir pour compléter l’indemnité de la CPAM et ce jusque-là retraite.
Assez inquiet pour la suite, j’avais plusieurs interrogations
- Est-ce que mes périodes d’accident de travail (3 ans) peuvent être comptabilisées comme pouvant faire partie des meilleurs années (c’est en fait mon cas),
- La médecine du travail peut elle me considérer comme inapte entrainant de fait un possible licenciement par mon employeur ? Du coup quel intérêt de la prévoyance qui pourrait intervenir jusque-là retraite ?
- Puis je jusque ma retraite resté dans les effectifs de l’entreprise et si oui comment procéder vis-à-vis de celle-ci, du médecin conseil et de la médecine travail ?
- J’imagine que l’on peut pas cumuler complément invalidité et complément prévoyance, si licenciement je peux bénéficier de ce complément ?
- Aux vues de ma situation de travailleur handicapé, de bénéficiaire d’une rente AT que me conseilleriez vous afin de garantir au mieux mes intérêts ? Ma crainte est d’une perte d’indemnité trop importante (je verse une pension alimentaire)
- A l’issue de la période d’invalidité, je pourrais bénéficier de quel type de retraite ? a taux plein s’il y a maintien de salaire ou pension retraite ? Je lis tout et son contraire
Merci encore pour vos précieux conseils
 

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
Liens sponsorisés