Recherche

Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Travail

Liens sponsorisés
offline
Inscription: 01/04/2014
Non résolu

Bonjour à tous, 

Je suis actuellement en proécedure de licenciement. Lettre de convocation entretien préalable reçue, entretien fait.

J'attendais ma lettre de licenciement pour faute grave.

Or contre toute attente mon pdg m'appelle pour m'informer que la sanction n'est plus le licenciement mais les 15 jours de mise à pied concervatoire qui se transforme en mise à pied disciplinaire et me demande de réintégrer la société.

 

Après 15 jours où je m'étais fait à l'idée d'être licencié après 20 ans dans la même société il est diffcile moralement de repnser à être de nouveau dans les effectifs.

Mes questions sont les suivantes  : si je refuse de réintégrer la société ?

mon employeur peut il m'obliger à le faire ?

mon employeur peut il me licencier ?

puis je demander à réintégrer sous conditions financières ?

puis je demander à être licencier ?

Merci pour vos eclaircissements 

Aucu vote pour l'instant.
RépondrePoser une question
Inscription: 25/05/2011

Bonjour,

Si vous refusez de reprendre votre poste de travail votre employeur dans un premier temps vous demandera par lettre recommandée avec A.R. de vous expliquez sur cette absence, ensuite si aucune réponse ne lui parvient il vous mettra en demeure de revenir prendre votre poste. Si rien n'y fait il pourrait décider se séparer de vous par le biais d'un licenciement pour abandon de poste ou laisser la situation s'enliser et attendre que ce soit vous qui démissionnez, économisant ainsi une indemnité de licenciement. Vous en revanche vous ne pourrez prendre un autre emploi étant toujours sous contrat avec le premier employeur. En démissionnant vous aurez un délai de carence de la part de pôle-emploi de quatre mois (pas d'allocation durant cette période) ensuite il y aura réétude de votre dossier. Vous pouvez toujours demandez une réintégration avec conditions financières mais cela restera à l'appréciation de votre employeur qui ne sera pas obligé de donner une suite favorable à votre demande. Vous pouvez aussi demander à être licencié mais cela aussi dépendra du bon vouloir de votre employeur..

Cordialement.