Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quel est l’avantage fiscal applicable aux travaux de rénovation sur un logement touristique ?

Article mis à jour le 30/05/2012
Impôts

L’avantage fiscal applicable aux travaux de rénovation sur un logement touristique est différent suivant le type de logement.

Logements situés dans une résidence de tourisme classée et dans les villages résidentiels de tourisme inclus dans une ORIL

Pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal, vous devez vous engager à affecter ces logements à la location nue  pendant une période de 9 ans dans une résidence de tourisme ou dans un village résidentiel de tourisme inclus dans une ORIL.

La location doit prendre effet dans le mois qui suit la date de l’achèvement des travaux de reconstruction, d’agrandissement, de réparation ou d’amélioration.

Le taux de la réduction en 2012 est de :

- 15 % du montant des travaux (à l’exclusion du prix d’acquisition du logement) pour les logements faisant partie d’une résidence de tourisme classée ; 

- 30 % du montant des travaux (àl’exclusion du prix d’acquisition du logement) réalisés dans les logements faisant partie d’un village résidentiel de tourisme situé dans une ORIL.

Les dépenses sont retenues dans la limite de 50 000 € par an pour les personnes célibataires, veuves ou divorcées et 100 000 € par an pour les couples mariés ou liés par un Pacs.

Rappel : les taux de la réduction d’impôtétaient 18 % et 36 %en 2011 et 20 % et 40 % en 2010.

La réduction est accordée au titre de l’année de paiement des travaux. 

Exemple : si vous êtes célibataire et vous avez payé la totalité de la somme des travaux au cours de l’année 2010, vous pouvez avoir une réduction maximale de 10.000 € (si travaux réalisés dans une résidence de tourisme) ou de 20.000 € (si travaux réalisés dans une ORIL).

Si vous décidez d’étaler le paiement des dépenses engagées pour la réalisation des travaux, vous pouvez bénéficier d’une réduction de l’impôt dû au titre de chacune des années au cours desquelles les dépenses ont été payées.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)