Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Les frais de scolarité et garde d’enfants ouvrent-ils droit à des réductions d’impôt ? - Page 2

Article mis à jour le 15/05/2015
Impôts

 

Crédit d’impôt pour les frais de garde des jeunes enfants

Si vous avez des enfants de moins de 7 ans au 31 décembre 2014 et que vous les faites garder à l’extérieur, soit par une assistante maternelle agréée, soit dans une crèche, une garderie, une halte-garderie, un centre de loisir ou autre établissement de ce type, vous bénéficiez d d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses que vous supportez effectivement.

Si vous avez perçu des aides pour la garde des jeunes enfants,  par exemple, du complément de libre choix du mode de garde ou des aides versées par l'employeur, elles doivent être déduites.

Ces dépenses sont plafonnées annuellement à 2.300 € par enfant, ce qui correspond à un crédit d’impôt maximum de 1.150 € par enfant.

Bon à savoir : le bénéfice du crédit d’impôt est étendu, à compter des revenus de 2011 déclarés en 2012, aux dépenses payées par les grands parents pour la garde des enfants de leur propre enfant lorsque ce dernier est fiscalement à la charge de ses parents (instruction du 24 février 2012 5 B-9-12, bulletin officiel des impôts n° 26 du 5 mars 2012).

Lorsque la garde a lieu à votre domicile, la prise en compte des dépenses se fait dans le cadre du crédit ou de la réduction d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)