Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Comment sont imposés les revenus financiers des placements à revenus fixes ?

Article mis à jour le 20/03/2012
Impôts

La catégorie des placements à revenu fixe regroupe les placements qui ne sont pas investis dans des supports à risques de type actions. On peut citer :

  • Les obligations et autres emprunts négociables ;
  • Les comptes courants, créances dépôts et cautionnements ;
  • Les bons de caisse.

Certains de ces placements sont exonérés d’impôt comme les livrets A, les livrets de développement durable,  les plans épargne logement de moins de 12 ans et comptes épargne logement.

Les autres placements sont soumis soit au prélèvement libératoire, en principe au taux de 24 % depuis le 1er janvier 2012 (18 % en 2010 et 19 % en 2011), soit à l’impôt sur le revenu dans les conditions de droit commun. Il faut y ajouter les prélèvements sociaux au taux suivants :

  • 15,50 % à compter du 1er juillet 2012,
  • 13,50 % du 1er octobre 2011 au 30 juin 2012,
  • 12,30 % du 1er janvier 2011 au 30 septembre 2011,
  • 12,10 % en 2010.

Compte tenu des prélèvements sociaux, le prélèvement forfaitaire libératoire s’élève donc à 37,5 % depuis le 1er janvier 2012. Il passera à 39,5 % au 1er juillet 2012.

Si vous avez choisi de payer l’impôt sur le revenu, vous devez déclarer les sommes dont le montant vous est communiqué par l’établissement payeur sur l’imprimé fiscal unique.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)